Le blog d'Ecomail
23
12

Un océan de Vie - Interview

  • Clio
  • 211 vues

Bonjour à tous. Ecomail a réalisé un don de 600 euros pour l'association "Un Océan de Vie". Voici l'interview de René Heuzey (fondateur et président de l’association) réalisé par Clio. Bonne lecture !

Pouvez-vous nous présenter votre association « Un Océan de Vie » ?

Notre activité principale vise à regrouper des personnes physiques et morales aux fins de participation à la protection et à la mise en valeur des milieux aquatiques et à l'amélioration du cadre de vie, notamment en réduisant la présence des déchets marins. La participation active à la promotion, la protection , et, l'aménagement de la nature et de l'environnement aquatique, subaquatique, et, côtier, en favorisant des actions d'information, d'éducation dans les domaines de la protection des milieux aquatiques, et la gestion des ressources naturelles sous-marines.

L'association Un Océan de vie désire du mieux qu'elle peut, lutter contre la pollution des eaux et toutes autres causes qui ont pour conséquence la destruction ou la dégradation de toutes zones aquatiques, de la faune et la flore, ainsi que la surveillance, la protection et le sauvetage des animaux.

Dans quel but avez-vous créé votre association et quelles sont les différentes missions que vous menez au quotidien pour réduire la pollution dans les mers et les océans ?

J’ai créé cette association dans le but de sensibiliser et surtout de responsabiliser les personnes. En effet le particulier a encore le pouvoir d’accepter ou de refuser de coopérer à la protection des mers et des océans. Pour cela nous lui demandons d’agir tout simplement en commençant par ne plus jeter des déchets n’importe où. D’utiliser des produits non polluants, recyclables et naturels. Nous devons changer et adapter nos habitudes et nos comportements vis à vis de la nature.

Avez-vous des chiffres à partager sur la pollution marine ? Quels sont les déchets que vous retrouvez en majorité dans l'environnement marin ?

Nous remettons tous nos rapport de déchets ramassés à l’association Mer/Terre.

Les déchets les plus fréquents que nous trouvons sont les plastiques sachets, bouchons, bouteilles, vieux jouets, Les bouteilles de bière en verre, les cannette de produit non alcoolisés.  Ce sont des ustensiles que nous utilisons et consommons au quotidien.A terre ce sont les mégots de cigarettes.

Avez-vous observé des zones marines qui sont plus polluées que d'autres ? Ainsi que des zones où la pollution est moins importantes ?

Nous avons fait une cartographie d’un zone précise sur Marseille. Chaque année la pollution diminue, sauf sur une plage qui est trop fréquenté l’été et les gens laissent leur déchets sur place et finissent dans la mer. Les zones les moins polluées sont les zone ou les gens n’ont pas accès et les parc marin sont aussi des zones propres.

Proposez-vous des outils auprès des citoyens, des entreprises ou des collectivités pour parvenir à la diminution des déchets en mer ? Si c'est le cas, pouvez-vous nous en dire plus ?

Oui Nous proposons des filets bleus de ramassage pour les personnes qui vont sur et sous l’eau. Et des filets bleus plus grands pour les ramassage à terre.

Nous avons créer un application qui est gratuite pour identifier et localisé les déchets trouvés.

Nous venons de sortir la première éco bouteille isotherme avec un cendrier étanche. Maintenant il n’est plus nécessaire d’acheter les bouteilles en plastique et vous ne jetez plus vos mégots par terre.

Quel dernier conseil donneriez-vous, en plus, pour une meilleure préservation des mers et des océans ?

Je demande aux gens d’avoir avant tout du civisme et du respect pour la nature. Cela commence pas l’éducation et maintenant ce sont les enfants qui rééduquent leur parents en matière d’environnement. Tous les déchets qui se trouvent dans la mer. Ils ne viennent que de la terre. Ce n’est pas complique de rester propre. Tant que les plastiques serviront à usage unique, il ne faut plus en consommer. Il y des produit naturels qui les remplacent très bien.

Chacun peur accomplir chaque jour un petit geste pour une grande cause.