Le Verger des Amis

  • Récolté : 0€ / Objectif : 800€

A propos de l'action

Présentation de l'association

Cette association est le fruit de la fusion entre deux petites structures. Une œuvrant à la gestion d'un verger (pommiers et poiriers de variétés anciennes) situé dans la rue du même nom et l'autre œuvrant dans l'organisation d'activités diverses permettant aux habitants du lotissement de se rencontrer et de se réunir (ramassage de déchets, jeux collectifs, vide-grenier, etc.).

Depuis 2021, cette "nouvelle" association est tout cela à la fois ! Elle regroupe l'activité de gestion du verger et les activités liées au bien-vivre ensemble.

Nous sommes membres du Réseau inter-associatif de la Transition Ecologique et Solidaire d'Eure-et-Loir.

Notre objet (extraits) :
- développer des actions en faveur du développement durable, de l'écologie;
- impliquer les Mainvillois dans des activités, ateliers, favorisant le bien-vivre ensemble;
- entretenir de manière naturelle, le verger situé dans le lotissement de Boisville;
- sauvegarder des variétés anciennes de légumes, d'arbres fruitiers et petits fruitiers;
- élaborer des projets environnementaux avec d'autres associations du territoire eurélien.

L'association souhaite élargir son champ d'actions et ses activités, elle étudie :
- l'agrandissement du verger;
- l'installation d'un affichage pérenne;
- des installations au verger pour la micro-crèche Oursons et Cie;
- l'organisation d'un vide-grenier en partenariat avec l'association du hameau de Seresville;
- la mise en place d'achats groupés permettant de faire des économies (par ex: composteurs, récupérateurs d'eau...);
- la fabrication et l'installation de nichoirs.

Description du projet

L'activité principale de notre structure consiste en l'organisation d'animations en faveur du bien-vivre ensemble et la gestion de manière écologique d'un verger de pommiers et poiriers de variétés anciennes. Situé dans le lotissement de Boisville, le terrain occupé par le verger est mis à disposition et entretenu gracieusement depuis 2016 par la municipalité. Il est bordé d'une haie champêtre de 50 mètres linéaires qui en plus de protéger des vents dominants, permet également d'accueillir la biodiversité en offrant un refuge pour les insectes auxiliaires et les oiseaux.

Nous avons le projet d'agrandir le verger en plantant de nouveaux arbres fruitiers mais ceux-ci ne seront plus protégés, nous devons d'abord prolonger la haie. La prolongation, d'une longueur totale de 75 mètres linéaires fait l'objet d'un atelier participatif gratuit et ouvert à tous, sur deux jours : les 25 et 26 novembre 2022. Cette animation bénéficie de nombreux avantages en nature et d'une subvention privée.

Le vendredi 25 novembre, trois classes de différents niveaux dont une de quartier prioritaire, participeront à la plantation. Deux classes de grande section de maternelle, dont une située dans un quartier prioritaire, et une classe de Ce2. Ces élèves bénéficient de supports pédagogiques en ligne fournis gratuitement par la Fondation pour la Nature et l'Homme dans le cadre de leur campagne nationale « J'agis, je plante ». La régie de quartier Reconstruire Ensemble nous fournit du compost mûr gratuitement. La Ferme de Tachainville nous fournit de la laine de mouton gratuitement en guise de paillage. Les grandes enseignes de jardinerie ont été sollicité pour des dons d'outils afin de grossir les dons déjà effectué par les particuliers. La municipalité nous prête le matériel d'accueil (tables) et de repli en cas de fortes averses (abris faciles). Le collectif de permaculture Ramène Ta Fraise rattaché à l'association courvilloise T'CAP nous prête des écocups. Les arbres et arbustes, de variétés locales, sont achetés à l'E.S.A.T. « Madame de Fontanges » situé à La Ferté-Vidame.Cette pépinière est labellisée "plante bleue". Nous serons accompagnés par le paysagiste luisantais Thomas Courties pour la préparation du sol, du pralin et l'implantation des végétaux. Les plants et l'accompagnement sont financés, à hauteur de 800 €, par l'entreprise de messagerie électronique Ecomail. France 2 a confirmé sa présence vendredi matin ainsi que la directrice générale de la Fondation, Stéphanie Clément-Grandcourt.

Le samedi 26, des bénévoles de tous horizons prendront la suite des classes pour finaliser la plantation. Les classes seront invités à revenir en mars et en juin afin d'observer la reprise des plants. L'expérience du paillage avec laine de mouton est très intéressante car elle est encore assez peu utilisée (quelques produits commercialisés en jardinerie et bricolage). La grande surface paillée 150m² (longueur 75m x largeur 2m) devrait permettre d'obtenir des "résultats" objectifs.

  • Statut

    En cours

  • Montant

    800€