• Avis:
  • Aide
  • 3443 utilisateurs
  • 23896.6€ récoltés pour l'écologie
Les actions d'Ecomail
  • Récolté: 1278.01€
  • Objectif: 2000€
  • Réalisé: En attente
%
LPO Alsace

Description de l’association

Dans le cadre de ses missions de protection de la nature, la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) Alsace dispose d’un centre de soins pour la faune sauvage en détresse. Ce dernier accueille les oiseaux et les mammifères sauvages en détresse depuis 2010 sur son site de Rosenwiller (67560). Il est géré par Suzel Hurstel, responsable du centre et soigneuse capacitaire, secondée de trois soigneurs : Emilie Dusausoy, Laetitia Philippe et Thibault Stenger.

Le centre est ouvert 7j/7, toute l’année, week-ends et jours fériés compris. En l’absence des soigneurs, les animaux peuvent être déposés dans un chalet sécurisé. Un numéro de téléphone d’urgence permet aux découvreurs de prévenir les soigneurs du dépôt de l’animal.

Quatre cabinets vétérinaires aident les soigneurs au quotidien, pour les cas de blessures graves ou de maladies non identifiées. Et un réseau de plusieurs vétérinaires motivés aident également les soigneurs plus ponctuellement. L’accueil des animaux se répartit majoritairement entre avril et septembre : l’organisation des journées doit alors être optimale. C’est le travail des 4 soigneurs qui mettent un soin particulier à coordonner un réseau efficace de bénévoles, d’écovolontaires et de stagiaires.

Demande de soutien auprès d’Ecomail

Depuis son ouverture en 2010, ce centre voit le nombre de ses pensionnaires augmenter continuellement, et doit constamment adapter ses pratiques et ses équipements à l’évolution du nombre et des espèces confiées. Parmi ces dernières, les hérissons d’Europe représentent un pourcentage de plus en plus important, et nécessite des structures d’accueil particulières, que le centre se doit d’acquérir.

Le centre de soins pour la faune sauvage de la LPO Alsace a recueilli, en 2019, 625 hérissons d’Europe. En 2020, ce chiffre atteint 689, avec plus d’une centaine d’individus toujours en soins au 15 octobre 2020, et donc destinés à hiberner sur place.

Face à des arrivées massives, les soigneuses ont dû imaginer, dans l’urgence, des structures d’accueil correspondant à chaque situation, allant du matériel spécifique aux nouveaux-nés aux caissons d’hibernation, en passant par les boxes de relâcher. A ce jour, ces structures sont à la fois trop peu durables et insuffisantes.

Les fonds récoltés par Ecomail seront destinés à l’achat d’articles et de matériaux adaptés à la prise en charge des hérissons : lampe à infra- rouge, bois et quincaillerie pour construire de nouveaux caissons avec système de taquet pour le relâcher, filet de protection, linge, etc. Ils serviront également à financer la nourriture, en très forte hausse, notamment les protéines (produits lactés et les croquettes), indispensables au régime alimentaire varié de l’espèce.

Categories
Dernières actions